Avocat en droit des étrangers à Paris 16

Vous êtes ici : Accueil > Droit des étrangers

Le droit des étrangers est un droit particulièrement complexe et mouvant du fait de l’influence politique en la matière.

Dans sa phase contentieuse, il présente en outre la particularité de mêler procédure pénale (nullités de procédure relatives à la garde à vue ou aux conditions du placement en rétention administrative invocables devant le juge des libertés et de la détention) et droit administratif (pour contester devant le Tribunal administratif la décision notifiée lors du placement en rétention ou l'obligation de quitter le territoire dont est généralement assortie la décision de refus de titre prise par le Préfet).

C'est pourquoi avant toute démarche, il fortement recommandé d'être conseillé et, dans le cadre d'une procédure, assisté ou représenté.

Que vous souhaitiez obtenir un titre de séjour pour vous-même ou vos proches ou contester un refus opposé par l’autorité préfectorale, être naturalisé, ou encore contester une ordonnance d’obligation de quitter le territoire (OQTF) ou un arrêté de reconduite à la frontière (ARF), Maître SALECROIX vous assiste tant devant le juge des libertés et de la détention que devant le juge administratif.

Regroupement familial

L’étranger vivant en France depuis au moins 18 mois en situation régulière peut, sous certaines conditions, solliciter un regroupement familial afin d’être rejoint par son conjoint et/ou ses enfants.

Titres de séjour et visa

Maître SALECROIX vous conseille et assiste dans vos démarches d’obtention d’un titre de séjour et à la régularisation de votre situation.

Il est possible de solliciter une carte de séjour temporaire d’un an ou une carte de résident de dix ans portant différentes mentions selon votre situation personnelle.

Le titre de séjour ou la carte de résident peut être demandé pour des raisons professionnelles et portera alors notamment les mentions « salarié », « travailleur temporaire », « travailleur saisonnier », « salarié en mission », « carte bleue européenne », « étudiant » ou encore « stagiaire ».

Le titre de séjour ou la carte de résident peut également porter la mention « vie privée et familiale » lorsque l’étranger démontre disposer en France de liens privés et familiaux particulièrement forts.

Enfin, le titre de séjour « visiteur » pourra être accordé à l’étranger justifiant de ressources suffisantes pour vivre en France sans y travailler.

Contact
Droit des étrangers - Avocat Paris 16

Aubéri SALECROIX - Avocat au Barreau de Paris - 4 Avenue Anatole France 13100 AIX EN PROVENCE